Nos étés trop courts (2005)

KernersCette fiction au titre baudelairien, et qui porte en sous-titre : Journal d’un homme de soixante ans, se présente effectivement sous la forme d’un journal intime, tenu pendant près de deux ans et demi (entre septembre 1997 et janvier 2000), par un retraité qui, après avoir, pendant toute sa vie, parcouru les cinq continents, a décidé de se retirer dans son village natal sur la côte bretonne.

 
 

 
 

 

 

MistraRetraite bien occupée mais qui finira tristement, après que tous les projets et espoirs du héros (ou plutôt de l’ "anti-héros") auront tourné court. L’inspiration de cette longue nouvelle (ou de ce court roman) s’apparente donc de très près à celle du recueil Mirages qui, sur ce blog, a précédé Nos étés trop courts.




Télécharger cette oeuvre au format Acrobat Reader (.pdf)                  Télécharger Acrobat Reader

 
 


www.jean-even.fr
site hébergé par Netissime