Fuir, là-bas, fuir... (2015)

Cette nouvelle fiction est une suite (et fin) de Nos étés trop courts. L’« anti-héros », Vincent Le Roux, y reprend, en octobre 2002, le journal qu’il avait commencé en 1997 et interrompu au début de l’an 2000. Les thèmes sont à peu près les mêmes dans les deux « parties » du roman. Mais, dans la seconde, Fuir, là-bas fuir, le pessimisme du personnage s’est encore aggravé ; ce pessimisme prend même par moments la forme d’une dépression nerveuse, sinon d’une névrose obsessionnelle, ce qui expliquera la fin tragique du personnage …




Bali
Ce récit renoue également avec le thème du voyage puisque Vincent Le Roux, qui avait passé sa vie à bourlinguer à travers le monde, a eu l’idée d’occuper la fin de sa retraite à refaire les pérégrinations d’un voyageur du XVIII° siècle : simple prétexte d’ailleurs, qui lui procurera tout au plus l’illusion de donner un sens à sa bougeotte pathologique.



Télécharger cette oeuvre au format Acrobat Reader (.pdf)                  Télécharger Acrobat Reader

 
 


www.jean-even.fr
site hébergé par Netissime